Wild-wonders.com  |  Contact  |  Links

RSS feed icon atom feed icon    Join Wild Wonders on YoutubeView Wild Wonders on FlickrJoin Wild Wonders on TwitterJoin Wild Wonders on FacebookJoin Wild Wonders on LinkedInView Wild Wonders on Slideshare  

Shop Cart  |  Tell a Friend!

Wild Wonders of Europe - the blog Wild Wonders of Europe Wild Wonders of Europe - the Blog

Bruno D’Amicis - Tatras occidentales, Slovaquie III

October 31st, 2009 Posted in Eastern Europe, Uncategorized

Other Languages:

Le printemps est finalement arrivé à Ticha ! Les jours sont beaucoup plus chauds, les cerfs élaphes sont partout (et les agaçantes mouches suceuses de sang sont venues avec eux…), les fleurs alpestres éclosent et l’herbe nouvelle se développe finalement là où il n’y a plus de neige. Les primevères pointillent les pentes brunes de pourpre, alors que les feuilles vertes du saule nain (pas vraiment une plante, mais plutôt le plus petit arbre sur terre) couvrent les champs de pierres.

Nous avons passé beaucoup de temps à explorer les ravines au-dessus de la limite des arbres, à attendre que les ours se montrent. L’hiver dernier beaucoup de femelles ont mis bas, ainsi j’espère photographier une famille d’ours avec les petits de quelques mois. Ne comptant pas sur les appâts pour attirer ces animaux incroyables, j’essaye d’utiliser seulement ma connaissance de l’espèce, le respect et beaucoup (beaucoup !) de patience. Seulement quand le vent est bon et la vue partiellement cachée, on peut espérer approcher un ours à pied. Malheureusement, le printemps est très tardif ainsi il peut faire vite trop chaud pour que les ours sortent de la forêt en plein jour.


J’ai eu la chance d’observer et de photographie des ours de nombreuses fois dans ma vie, mais ce n’est jamais assez pour moi. Il est difficile d’expliquer les raisons qui se cachent derrière une telle obsession. Ce sont des animaux qui ont besoin de beaucoup de nourriture, de territoires immenses pour errer et de places sûres pour se reposer. Pour moi, les ours représentent la nature primitive ; cette partie de la planète qui ne s’adapte pas au « progrès » de l’humanité. Le sauvage ultime. Un ours est un animal paisible, faites-en un portrait photo et tout le monde l’aimera. Mais, à mon avis, on ne peut lui rendre justice qu’en le photographiant en plan large au milieu de son habitat. Quand un ours se promène sur une prairie alpestre, les montagnes paraissent plus hautes, les vallées plus profondes, les forêts plus sombres et plus mystérieuses. Un ours donne une échelle pour apprécier une région sauvage.

Et pour cette raison, une forêt sans ours devient trop petite même dans nos rêves.

Bruno D’Amicis / Wild Wonders of Europe

Veuillez noter que les billets du blog blogs reflètent les avis de leurs auteurs et pas nécessairement ceux des directeurs du projet Wild Wonders of Europe.


Please note that blogs reflect our photographers' opinions and not necessarily those of the directors of Wild Wonders of Europe.

Tags: , , , ,

Post a Comment